« Est- ce vrai? Est-ce bon? Est-ce utile? » – L’Âme du Monde de Fréderic Lenoir

Processed with VSCO with a5 preset

Coucou tout le monde!

Le livre

« Est-ce vrai? Est-ce bon? Est-ce utile? » ou les trois questions que l’on devrait se poser avant que ce que nous nous apprêtions à dire ne sorte de notre bouche selon l’un des passages de l’œuvre de Fréderic Lenoir. Il s’agit ici d’un livre qui m’a été conseillé par mon amie la Belle Âme (nous allons l’appeler comme ça) que j’ai rencontrée sur Twitter, et je ne regrette pas d’avoir suivi son conseil.

Avant d’en dire un peu plus sur le livre et donner mon avis, parlons de la forme. L’Âme du Monde est un petit bouquin qui fait un peu plus de 150 pages sans toutefois atteindre les 200 pages. Il est subdivisé en trois principales parties avec somme toute une première partie et une troisième parties (une sorte de prologue et d’épilogue) assez peu conséquentes par rapport à la deuxième qui contient l’essentiel du livre. Il est publié aux éditions Pocket et justement du fait de son petit volume, il tient très bien dans un sac à dos, un sac à mains voire une pochette de dimension moyenne (très pratique si jamais on se retrouve coincé à une soirée un peu ennuyeuse 😉 ). Quant au style de l’auteur, il est fluide, léger et l’œuvre se lit facilement.

Processed with VSCO with a5 preset

Pour ce qui est du fond, comme on peut le lire sur la quatrième de couverture juste au dessus, il s’agit de sept sages qui sont en fait des « représentants » des traditions/principaux courants religieux de notre monde actuel. Sept sages qui par « hasard » se retrouvent isolés dans un lieu sacré pour transmettre leurs connaissances à deux jeunes adolescents sous la forme d’enseignements quotidiens autour d’un thème donné, de façon « anonyme » (très bonne idée d’ailleurs selon moi, j’espère que vous comprendrez pourquoi si jamais vous le lisez, haha). Petite précision au passage, je ne crois pas au hasard et le récit au final nous fait comprendre que ce n’était pas vraiment un « hasard ».

Mon ressenti

Une fois tout ce bla-bla sur la forme et le fond fini, passons à ce que j’ai pensé de ce livre. Étant actuellement à une période de ma vie où je me pose pas mal de questions et où je travaille sur moi afin d’être la meilleure version possible de moi-même, L’Âme du Monde m’a beaucoup touché. Je disais plus haut que le style était léger et fluide mais la profondeur que dégage ce qui est dit m’obligeait parfois à retourner un peu en arrière pour m’imprégner des mots et les laisser faire leur effet. D’ailleurs, Fréderic Lenoir est connu pour faire passer des messages « forts » à travers des écrits qui pourraient, à première vue, sembler « anodins ».

Je retiens beaucoup de choses de ma lecture, notamment que l’humain ne se limite pas qu’à la matière, que le monde autour de nous n’est peut-être finalement qu’une projection de notre « monde intérieur », tout comme notre vie est ce que nous en avons décidé à bien des égards et qu’un travail sur soi est nécessaire pour atteindre la paix intérieure puis répandre cette paix autour de soi.

Et surtout le plus important selon moi, ce que j’en conclus, c’est que peu importe le courant de pensée ou la religion auquel/à laquelle nous appartenons, le message est grosso modo le même. Aucun/Aucune ne vaut plus que l’autre. Quoi que l’on dise, certains messages sont universels, il suffit de trouver la version qui nous convient et essayer de voir chez l’autre ce que nous avons de commun et non ce qui nous diffère. Ceci étant dit, c’est mon opinion personnelle, chacun reste libre de penser ce qu’il veut 🙂

Pour finir, je vous mets quelques passages du livre que j’ai trouvés intéressants (entre autres) afin que vous puissiez peut-être vous en faire une petite idée et pourquoi pas vous motiver à le lire?

  • « […]Deviens ce que tu es. Fais ce que toi seul peux faire. Suis la voix de ton cœur[…] » p. 54
  • « […]L’amour nous fait comprendre que nous ne pouvons être heureux sans les autres. L’amour nous révèle que nous sommes faits pour la relation et que le dépassement de notre égo est source de joie[…] p.87
  • « […]Cultivez la douceur. Soyez doux et tendres envers vous-mêmes et envers les autres. Les fruits de la douceur sont la paix du cœur et la paix du monde. Ne répondez jamais à la violence par la violence, à l’insulte par l’insulte, à la colère par la colère.[…] » p.97
  • « […]Ne rejetez pas la part d’ombre, de brouillard, de ténèbres, que vous portez en vous […]Accueillez tout ce qui est en vous et intégrez-le à votre conscience dans une véritable acceptation de ce qui est. Puis travaillez à vous transformer, dans la confiance et dans l’amour.[…] » p.123

Bon, je m’arrête là, l’article est déjà assez long. Si jamais je vous ai donné envie de lire L’Âme du monde, c’est par ici pour se le procurer et n’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous l’avez déjà lu (ou lorsque vous le lirez). Dites moi aussi si vous avez déjà lu les autres œuvres du même auteur et si vous avez des idées de bouquins du même genre à me conseiller 😉

Prenez soin de vous et à bientôt pour un nouvel article. Bisous.

5 réflexions sur “« Est- ce vrai? Est-ce bon? Est-ce utile? » – L’Âme du Monde de Fréderic Lenoir

  1. Olivier dit :

    Vraiment très intéressant! Rien que la douceur de la présentation et je me sens tout détendu! L’Âme du monde est ajouté à ma read-list. Dans la même veine, je recommande l’Alchimiste de Paulo Coelho.

    Aimé par 1 personne

    • Annielom dit :

      Merci Olivier pour ton commentaire! 😊 contente que l’article t’ait plu et qu’il t’ait donné envie de lire L’Âme du Monde. Pour l’Alchimiste de Coelho, en effet tu n’es pas le premier à me le conseiller. Il figure déjà sur ma liste de livres à lire 😉

      J'aime

  2. Edie dit :

    Bravo miss! Ton style est fluide et agréable à lire. C’est bon de te lire, c’est presque comme discuter avec toi.
    Je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que certains passages de Lenoir cités reprennent quelques versets de la Bible. 🙂
    Puis concernant les 3 questions, il s’agirait en fait du test des « 3 passoires » de Socrate.
    En tout cas, c’était un plaisir de te lire. J’ai hâte pour la suite. Bises

    Aimé par 1 personne

    • Annielom dit :

      Merci Edwige pour ton commentaire! 😃 Pour ce qui est des références à certains versets bibliques ou les 3 passoires de Socrate, c’est tout à fait normal étant donné que parmi les sept sages en question, il y a un catholique et une philosophe des temps modernes qui pour transmettre leur message s’appuient sur leur système de référence 😉 C’est là justement tout l’intérêt de ce livre, il parle à tout le monde 😊 Encore merci pour ton commentaire et à bientôt.
      Bisous!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.