Narguilé – Le Mot du Mois #10

Narguilé : pipe orientale composée d’un flacon rempli d’eau parfumée, que la fumée traverse avant d’arriver à la bouche. (Source : Le Larousse).

Bonjour/bonsoir

Avant de poursuivre, quelques excuses pour le retard de publication de cet article. J’ai eu du temps sur le plan professionnel mais un événement privé inattendu m’a fait broyer du noir pendant quelques jours avec aucune envie de faire quoique ce soit. Et je n’avais pas pris ma légendaire avance sur la préparation des articles. Maintenant que je me sens un peu mieux, voici l’article qui aurait dû paraitre il y a maintenant quelques jours.

Alors, le terme « narguilé » proviendrait du persan « nãrgileh », dérivé lui-même de nãrgil signifiant « noix de coco ». Il semblerait que les premiers récipients utilisés pour cette pipe à eau étaient des noix de coco. Ses origines remonteraient au moins au 16e siècle et sont un peu floues dans la mesure où certaines personnes lui attribuent une première apparition/utilisation tantôt en Inde, tantôt en Perse ou encore en Europe. Le narguilé est surtout connu de nos jours sous le nom de « chicha » et sert à fumer du tabac, notamment sous forme de « tabamel », un mélange de tabac et de mélasse, associé à des arômes. La combustion du tabac se fait avec du charbon et le système à eau était initialement pensé pour filtrer la fumée qui s’en dégageait mais elle ne sert finalement qu’à la refroidir. Autant au moment de sa création, les designs étaient « fonctionnels », autant avec sa démocratisation, l’on a vu fleurir de nombreux modèles tous plus sophistiqués les uns que les autres.

Contrairement à ce que l’on croit, le narguilé est beaucoup plus toxique que les cigarettes classiques. Heureusement, plus le temps passe, plus les gens s’en rendent compte. Comme je le disais plus haut, il n’y a pas de réel filtre dans le système du narguilé et le consommateur se prend de plein fouet non seulement la fumée dégagée par la combustion mais aussi toutes les autres substances toxiques/cancérigènes contenues dans le « tabamel ». En somme, le narguilé ou la chicha est à consommer avec modération (voire pas du tout) si l’on veut s’éviter de futurs problèmes de santé 😊

Voilà, cet article se termine ici. J’ai eu envie de l’écrire parce que je trouvais cela intéressant de connaitre le nom originel de la très connue et répandue chicha. On se retrouve bientôt pour un nouvel article. D’ici là, prenez soin de vous.

Bisous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.