Le chapitre 2017 se ferme. Un autre s’ouvre avec 2018 – Petites Pensées #2

Bonjour/bonsoir les amis!

Nous sommes à deux jours de la fin de l’année 2017. C’est l’occasion pour moi de revenir un peu sur cette dernière, d’en faire un petit bilan et pourquoi pas d’émettre des idées pour 2018. Toutes ces histoires de bilan en fin d’année et de potentielles résolutions pour celle qui arrive peuvent sembler désuètes mais je pense que cela a son importance.

Avant toute chose, j’estime qu’il est important d’être reconnaissant (envers Dieu pour les croyants, envers la vie/la providence ou ce que vous voulez pour les non croyants) du fait d’être arrivés à la fin de l’année vivants, en pleine santé et entourés de ses proches.

La vie est un cadeau précieux et elle peut s’arrêter à tout instant. 2017 comme chaque année emporte avec elle des êtres, qu’on a peut être côtoyé que quelques instants ou qui ont réellement compté pour nous, qui ont marqué nos vies. Ainsi, à nous de prêter attention au temps qui passe et d’en faire bon usage.

Ceci étant dit, passons à la suite. Pour ma part, j’ai passé une belle année, 2017 m’a permis de renouer avec la lecture, ce qui a d’ailleurs abouti à la création de ce blog. En 12 mois j’ai pu lire 20 livres différents (version papier comme ebooks) dont 3 que je n’ai pas terminé (2 d’entre eux étant plutôt « théoriques » sur un sujet donné et qui sont plus à but consultatif pour moi). En regardant un peu sur la toile, je me suis rendue compte que d’autres blogueurs littéraires en avaient lu beaucoup plus mais bon, chacun son rythme!

En tout cas j’espère que 2018 sera une année de lecture tout aussi bien remplie que 2017 voir plus. J’en profite de ce pas pour partager avec vous ma wishlist lecture ainsi que ma PAL (pile à lire) pour l’année qui arrive.

Wishlist livres/lectures pour 2018:

  • La vie immortelle d’Henrietta Lacks – Rebecca Skloot
  • Un billet d’avion pour l’Afrique – Maya Angelou
  • Geisha – Arthur Golden
  • Les enquêtes du mandarin Tân – Les sœurs Tran-Nhut
  • Le génocide voilé – Tidiane N’Diaye
  • L’art d’écouter les battements de cœur – Jan-Philipp Sendker

En ce qui concerne ma PAL 2018, elle contient plusieurs livres mais voici ceux qu’il me tarde vraiment de lire:

  • Chaka – Thomas Mofolo
  • Ségou, Tomes 1 et 2 – Maryse Condé
  • Amkoulell, l’enfant peul – Amadou Hampâté Bâ
  • Peau noire, masques blancs – Frantz Fanon
  • Regards sur l’invisible (que j’ai quand même déjà commencé) + Chakras et centres subtils – Omraam Mikhaël Aïvanhov

Cela peut paraître beaucoup mais quand on aime, on ne compte pas, n’est ce pas? 😉 Et actuellement je lis Les Mystères de Yoshiwara de Matsui Kesako (oui il m’arrive de lire 2 œuvres à la fois).

Ceci dit, autant j’espère lire plus en 2018, autant j’espère également quelques changements (que je vous souhaite aussi d’ailleurs). Comme me décrocher un peu des divers écrans avec lesquels je vis au quotidien. Cela peut sembler « cliché » de dire ça et plusieurs personnes le pointent déjà du doigt mais je pense que c’est vraiment nécessaire de se poser et d’évaluer l’impact des réseaux sociaux (RS) dans nos vies. Ils sont bien pratiques mais plus on avance, plus je trouve qu’ils créent une illusion de rapprochement avec pourtant perte des réelles interactions physiques.

Untel poste un contenu qui semble joyeux sur Instagram/Snapchat/Twitter/Facebook et l’on peut facilement se dire qu’il va bien sans chercher à réellement lui poser la question, à prendre des nouvelles. Du moins, c’est personnellement comme cela que je vis vois les choses. Puis j’ai l’impression qu’il y a de plus en plus beaucoup de négativité sur les réseaux sociaux. Les laisser un peu de côté ne nous ferait pas de mal. Ou du moins savoir les doser. Puissions nous y arriver et interagir pour de vrai avec les gens autour de nous tout au long de cette nouvelle année (et pour celles à venir) 🙂

Autre point auquel j’ai également songé et qui découle un peu de ce que je viens de dire sur les réseaux sociaux, c’est le fait de développer sa créativité. Cela pourrait être sympa de faire diverses activités comme le dessin, l’aquarelle, faire du crochet ou du macramé par exemple. Ou alors si c’est plutôt la musique qui vous intéresse, pourquoi ne pas apprendre à jouer d’un instrument par exemple et vous lancer dans une composition lorsque vous aurez acquis une certaine aisance? Bref, vous aurez compris où je veux en venir.

Parfois nous nous rabattons sur nos écrans parce que nous n’avons rien à faire (ou du moins c’est ce que l’on pense), cela devient une sorte d’automatisme et on se perd à travers les feeds qui défilent les uns à la suite des autres. Pourquoi ne pas mettre ce temps au service de notre imagination et de notre créativité?

L’esprit humain et l’imagination dont nous sommes capables sont des outils plus que sophistiqués. Je pense que nous avons chacun en nous quelques chose que nous pouvons développer si nous prenons le temps de nous pencher dessus. Et dans ce cas ci, paradoxalement, autant on peut se perdre sur les RS, autant on peut y trouver des pépites d’inspiration pour son imagination/sa créativité d’où la notion de savoir doser.

Pour ma part, j’ai 2-3 idées pour 2018 et j’espère pouvoir les mettre en œuvre. Il y aura aussi du nouveau sur le blog (petits indices dans ma wishlist + ma lecture actuelle) 😉

Voilà donc les quelques points que je souhaitais aborder et je finirai cet article en vous souhaitant beaucoup de santé pour 2018, priez et méditez, sortez de votre zone de confort, osez faire des choses qui vous plaisent tant que cela ne nuit pas sciemment aux autres et développez votre créativité, sortez prendre l’air tôt le matin, souriez plus souvent, profitez de vos proches… bref vivez! Et surtout lisez plus, haha. Comme je l’ai lu une fois dans l’une des librairies que je fréquente « Lire nuit gravement à l’ignorance » 😉

Prenez soin de vous et je vous dis à l’année prochaine!

Peace and Love ❤️.

Crédits photo: image libre de droits trouvée sur Pixabay.

5 réflexions sur “Le chapitre 2017 se ferme. Un autre s’ouvre avec 2018 – Petites Pensées #2

  1. Folowa dit :

    Nous voilà en avril et c’est maintenant que je lis cet article. En ce qui me concerne, je suis en train de respecter une de mes résolutions 2018 : mieux suivre mes blogs préférés tels que le tien. 😉
    T’écrire en avril me permet aussi de te féliciter, car tu as tenu une de tes résolutions et pas des moindres, celle de développer ta créativité. Tu t’es mise à l’aquarelle ! Je trouve que tu dois être très satisfaite de toi-même. Tes mots sur la créativité m’ont aussi fait du bien. J’avais coutume de dessiner et jouer de la musique. Je veux me remettre à la peinture dans les plus brefs délais !
    J’espère voir tes autres peintures en illustration de tes articles.

    Aimé par 1 personne

    • Annielom dit :

      Merci beaucoup pour tes mots Folowa! 😊 ça me va droit au cœur. Je ne sais pas trop pour l’instant comment illustrer mes articles avec mes créations à l’aquarelle mais dès que j’aurai trouvé, je le ferai sans soucis. J’avoue quand même avoir été prise par mes cours et mes publications récentes, ce qui m’a éloigné de l’aquarelle mais je vais m’y remettre. Il suffit de trouver un équilibre. En tout cas je t’encourage vivement à t’y mettre où à reprendre. C’est une activité qui détend beaucoup et l’on peut se rendre compte de tout ce dont notre esprit est capable 😊

      Aimé par 1 personne

    • Annielom dit :

      Bonsoir Audrey! Eh oui, je pense que 2018 sera une belle année. Du moins je nous le souhaite à tous 🙂 alors malheureusement je ne peux vraiment pas te donner un avis définitif pour l’instant vu que je l’ai à peine commencé depuis hier. Mais je penserai à te laisser un autre commentaire par ici lorsque j’aurai un peu plus avancé dans ma lecture 😉 bonne soirée à toi et merci pour ton commentaire!

      Aimé par 1 personne

    • Annielom dit :

      Bonjour Audrey! J’ai terminé Les Mystères de Yoshiwara ce matin et je reviens donc presque comme promis te donner mon avis. Je ne sais pas exactement ce que tu entends par « férue de la culture nippone » pour ton amie (c’est-à-dire si elle lit plutôt des trucs « théoriques » sur le Japon ou peu importe le style du moment qu’il s’agit du Japon elle est preneuse) mais pour faire court, on découvre à travers ce roman essentiellement le monde des courtisanes (pour ne pas dire « filles de joie ») au 19e siècle à travers un style policier qui te tiens en haleine jusqu’au dénouement, du moins je n’ai pas pu le lâcher avant d’avoir eu le fin mot de l’histoire. Il y a des références au fonctionnement de la société japonaise à l’époque ainsi que quelques termes traduits en bas de page par ci, par là. Personnellement j’ai beaucoup apprécié et pour une première en ce qui concerne la littérature japonaise, cela me donne envie d’en lire encore plus. Voilà pour mon avis, en espérant t’avoir été utile, je te dis à bientôt sur la blogosphère! 😃

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.